Louis-Claude Vincent, né le 10 janvier 1906 au Puy-en-Velay et mort le 26 août 1988 à Marsat, est un ingénieur hydrologue français, diplômé de l'École supérieure des travaux publics (promotion 1925). Il a également publié des essais.

Il est le fondateur de la bio-électronique en 1948. En collaboration avec le Dr Jeanne Rousseau à partir de 1956, il fonde le centre de recherche bio-électronique à Avrillé (Maine-et-Loire) entre 1961-1964. Il est professeur en hygiène alimentaire dans un établissement libre d'enseignement supérieur à l'École d'anthropologie de Paris entre 1955 et 1960, où il donne notamment des cours sur les boissons.

Il est le cofondateur de la Société internationale de bio-électronique Vincent (SIBEV) avec le médecin allemand le Dr Franz Morell.

Le professeur français Louis-Claude Vincent, chercheur spécialisé dans le domaine de l'eau a étudié entre 1950 et 1970 sur la demande de l’État le rapport existant entre la pureté de l'au et le taux de maladie et de mortalité.
Il a constaté que le taux de mortalité augmente lorsque la conductivité de l'eau dépasse une valeur de 160µS (100ppm) et diminue lorsque la conductivité est en dessous de 160µS. La conductivité est une mesure servant à caractériser la pureté de l'eau. Plus l'eau est pure et plus la conductivité est faible.

L'eau du robinet en Allemagne a le plus souvent une conductivité située entre 350 et 1400. Dans des grandes villes comme par exemple Hambourg, celle-ci atteint jusqu'à 770µS!

Le professeur Vincent a vérifié aussi le PH des eaux et a constaté que les eaux stérilisées avaient un PH allant de 7,5 à 10. La plupart des eaux du robinet ont cette valeur.
Les eaux saines, naturelles se caractérisent par un PH allant de 6,2, pour des eaux légèrement acides à 6,8 pour des eaux neutres.Dans toutes les régions où on enregistre des taux de maladie plus élevés , le professeur Vincent a constaté que l'eau potable était saturée de beaucoup de substances nuisibles., c'est à dire de substances qui n'ont pas leur place dans une eau biologiquement pure: des produits chimiques, des bactéries,, du chlore (utilisé pour la rendre stérile), des virus, et bien d'autres substances.
Le professeur Vincent a inventé la bioélectronique,, méthode selon laquelle on peut déterminer le terrain biologique de chaque liquide contenant de l'eau, . Selon cette méthode, on peut mesurer sa valeur.à l'aide d'un bioelectronigramme de Vincent.

Le degré de pureté de l'eau potable, et le terrain biologique dans lequel elle se trouve exercent une influence directe sur la santé de la population.

Une bonne eau se caractérise par un triangle de valeurs permettant une santé optimale.
C'est-à-dire qu'elle a une valeur R d'au moins 6000 ohm, un PH (concentration des ions d'hydrogène) de 6,2 à 6,8 et une valeur rH2 (potentiel de réduction) de 24 à 29. C'est-à-dire elle est pauvre en minéraux, légèrement acide et peu oxydée.

L'au pure et les échanges cellulaires fréquents donc, sont une condition essentielle pour la santé et la vitalité.

Moins il y a de minéraux dans l"eau, plus la conductivité est faible et plus les toxines peuvent être éliminées.

Dans les régions où l'air est pur, l'eau de pluie est par exemple relativement exempte de minéraux, mais enrichie en oxygène. Cette eau de pluie est très saine.


zurück → Startseite